Accueil Blog Game-based Learning, ludification et Serious Games Gamification et Serious Games Les serious Games ou comment les jeux vidéo sont plus efficaces que la formation traditionnelle

Les serious Games ou comment les jeux vidéo sont plus efficaces que la formation traditionnelle

Les serious Games ou comment les jeux vidéo sont plus efficaces que la formation traditionnelle

Les serious games ont fait irruption avec force dans le monde de l’apprentissage, où ils se révèlent être autant ou plus efficaces que les professeurs dans le domaine de la formation d’entreprise.

Nous aimerions aujourd’hui vous faire part d’un certain nombre de réflexions du docteur John C. Beck, président du North Start Leadership Group et professeur dans des universités de grand prestige comme Harvard, l’UCLA ou l’université internationale du Japon.

John C. Beck a déjà analysé à maintes reprises les avantages de l’apprentissage interactif. Et pour le Dr Beck, les jeux vidéo et les simulateurs sont particulièrement efficaces pour l’apprentissage de compétences spécifiques.

Dans le cas des enfants, les jeux vidéo sont très efficaces pour apprendre des notions de mathématiques et de grammaire. Chez les adultes, le game-based learning prend tout son sens dans le développement de compétences très recherchées dans le monde des entreprises, à savoir dans les domaines de la communication, la négociation, et le leadership, etc…

On pourrait penser que John C. Beck joue contre son propre camp quand il affirme que les systèmes traditionnels d’apprentissage présentent de profondes lacunes, mais en réalité, ce professeur de Harvard rend un grand service aux éducateurs, aux apprenants et à la société en général. Pour le Dr Beck, il faut cesser d’être une « partie du problème » pour devenir une « partie de la solution ». « J’ai pensé qu’il devait y avoir une manière d’utiliser les nouvelles technologies dans le monde de l’éducation, pour acquérir plus de connaissances de façon plus efficace »

Voici un article en anglais susceptible de vous intéresser : Article original de John C. Beck

Alors qu’il était jeune étudiant de troisième cycle à Harvard, John C. Beck avait été déçu par la méthodologie employée dans son MBA. Il consacra beaucoup de temps à chercher une façon d’enseigner avec l’aide des ordinateurs. Il affirme aujourd’hui que les choses ont changé, et avec l’aide de Steve Hodges et de la Hult International Business School qui ont financé le projet, Beck a mis en marche un prototype de cours interactif portant le nom de « One Day ».

L’utilisation des serious games ne s’étend pas seulement au domaine de l’éducation pour les jeunes, mais aussi à la formation d’entreprise. Ainsi, les employés de n’importe quelle organisation peuvent apprendre à partir de jeux vidéo. L’implication totale du participant est garantie, grâce à l’attrait exercé par cette méthodologie nouvelle et efficace.

John C. Beck et son équipe ont pu le constater, comme il l’explique lui-même dans cet article publié en anglais dans Quartz. Ils ont demandé à leurs amis et collègues de les aider à tester le jeu vidéo « One Day ». Le défi que le joueur doit relever consiste à concevoir et mettre en place une stratégie d’entreprise au cours d’une journée virtuelle au sein d’une compagnie aérienne.

John C. Beck et les développeurs de « One Day » ne s’attendaient pas à un accueil aussi enthousiaste pendant les tests du jeu vidéo, surtout parce qu’il s’agissait d’un « service » qu’on leur rendait, mais aussi parce que le groupe était très hétérogène : parmi les personnes qui ont testé le serious game, il y avait aussi bien des lycéens que des chefs d’entreprises. Ce qui est sûr, c’est que tous ceux qui ont testé le prototype se sont impliqués au point, dans certains cas, de jouer plusieurs fois pour tenter d’améliorer leur score.

L’objectif de l’expérience était d’observer s’il était possible d’apprendre à partir d’un jeu vidéo. Une fois terminé, les participants furent mis à l’épreuve avec un examen écrit. L’exercice contenait au moins 40 % des concepts qui seraient normalement dispensés dans un cours de MBA. Et le résultat fut que « One Day » fonctionnait aussi bien qu’un professeur « en chair et en os », puisque la plupart des apprenants ont obtenu de meilleurs résultats après avoir joué au serious game qu’avant de tester le prototype.

En définitive, aussi bien le test de John C. Beck avec le prototype « One Day », que l‘expérience d’autres spécialistes en game-based learning comme Gamelearn montrent que les jeux vidéo sont des méthodes efficaces pour apprendre aux personnes de tous les âges.

Voici un article susceptible de vous intéresser : L’efficacité des jeux vidéo pour la formation d’entreprise (infographie)

Dans le domaine de la formation d’entreprise, cela se traduit par un besoin de procéder différemment, pour garantir un apprentissage efficace et immédiatement applicable. Au-delà de la valeur du game-based learning en matière de taux de finalisation et satisfaction, et de la réduction des coûts que suppose pour les entreprises la mise en place d’une formation qui ne requiert ni salles de classe, ni déplacements, le moment est venu de laisser place aux serious games en raison de leur efficacité éprouvée sur les générations actuelles et futures.

Image : Mikal Marquez / Flickr

Ebooks et livres blancs gratuits

Ebooks et livres blancs gratuits

30 stratégies infailibles pour améliorer « l´engagement » de votre formation

Ebooks et livres blancs gratuits

Le guide définitif pour concevoir un e-learning efficace

Ebooks et livres blancs gratuits

16 techniques infailibles pour former et didiger les millennials

Ebooks et livres blancs gratuits

Comment réussir l´implantation d´un programme de formation
Gamelearn est le leader mondial dans le développement de jeux vidéo pour la formation en entreprise. Avec plus de 10 ans d'expérience, Gamelearn est devenu la référence du game-based learning, la grande tendance dans le secteur de la formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *