Accueil Blog Leadership et gestion d'équipe Le secret le mieux gardé pour apprendre le leadership et ne plus avoir peur de se tromper

Le secret le mieux gardé pour apprendre le leadership et ne plus avoir peur de se tromper

Le secret le mieux gardé pour apprendre le leadership et ne plus avoir peur de se tromper

Pour apprendre le leadership, l’énumération d’une série de modèles infaillibles n’est pas la meilleure solution. La personnalité de tout un chacun est déterminante pour développer son propre style, et tous les guides n’ont pas la même efficacité sur tous les leaders. En revanche, ce qu’il est possible d’identifier, ce sont trois concepts élémentaires sur lesquels faire reposer n’importe quel leadership effectif, sachant que celui-ci doit être « fluide », changer et s’adapter avec le temps et l’expérience.

Dirigez par l’exemple

Connaissant votre caractère, et notamment vos points forts, tentez de trouver le style de leadership qui correspond le mieux à votre personnalité, et donnez l’exemple de ce que vous attendez de votre équipe.

Vous pouvez parfois penser, en tant que leader, que vous connaissez vos points forts et que vous savez ce qu’il vous faudrait améliorer, mais il n’est jamais vain de demander l’avis de votre équipe et de ceux qui travaillent avec vous. Certaines évaluations de leadership peuvent être très efficaces pour recueillir ce type d’information. Vous pouvez par exemple mener une auto-évaluation à partir des principaux indicateurs qui définissent votre rôle, puis l’envoyer à trois personnes, ou plus, avec lesquelles vous travaillez. Générez ensuite un rapport, dans lequel vous pourrez observer clairement les critères de leadership que vous maîtrisez, et ceux pour lesquels une amélioration s’impose.

Les leaders dits « transformationnels », par exemple, illustrent généralement par leurs propres comportements et caractéristiques ce qu’ils cherchent à développer chez les autres. C’est également ainsi que se forge la crédibilité d’un leader, puisqu’il se révèle expert ou modèle de ce qu’il attend des autres.

Article susceptible de vous intéresser: Pacific, serious game de leadership et gestion d’équipes

Dirigez avec humanité

La coordination ou la direction des personnes exige de fortes doses d’intelligence émotionnelle. La reconnaissance et la compréhension de ses propres émotions et de celles des autres sont essentielles pour pouvoir diriger une équipe. Depuis la publication de l’ouvrage de Daniel Goleman, L’intelligence émotionnelle, le débat sur l’importance de ce concept, au-delà même de celui de coefficient intellectuel, et surtout dans les environnements de travail, n’a jamais cessé.

De fait, de nombreuses études ont conclu que les employés qui se caractérisaient par de hauts niveaux d’intelligence émotionnelle se montraient plus satisfaits, et plus performants, dans leur travail. Les leaders émotionnellement intelligents prennent souvent de meilleures décisions en affaires, résistent plus facilement à la pression, répondent mieux à la critique constructive et ont généralement plus d’empathie. Bien que la personnalité joue un rôle important, il est possible de développer ses compétences émotionnelles, et d’améliorer ainsi ses capacités physiques et mentales, notamment en raison d’une diminution considérable des niveaux de cortisol, l’hormone du stress.

Privilégiez donc un environnement de communication amical, créez une atmosphère de confiance, mettez votre égo de côté, agissez avec honnêteté et montrez-vous vulnérable. Tout le monde se trompe, même les personnes qui doivent diriger des équipes. Seul un environnement sûr, de confiance, permettra aux personnes de laisser libre cours à leur créativité et de parler de ce qui les soucie. Comment résoudre une situation dans laquelle le problème n’est pas ouvertement exposé ?

Article susceptible de vous intéresser: Le leadership démocratique de la main d’Apple, Twitter et de la Maison Blanche

Dirigez de bas en haut

Dans la lignée du concept précédent, tout leadership émotionnellement intelligent doit prendre en considération un autre élément essentiel : donnez priorité aux personnes, connaissez-les autant que vous le pouvez ; le choix du type de communication à adopter à chaque moment n’en sera que plus facile. Comment y parvenir ? Pratiquez la fameuse « écoute active ». Les bons leaders sont capables d’exprimer leur sincère préoccupation pour les membres de leur équipe, aussi bien à l’oral que de toute autre façon. La cohérence entre ces deux façons de communiquer est vitale pour pouvoir être crédible.

En définitive, faites sentir à votre équipe que vous la soutenez, et rendez-la ainsi réceptive à un mode de travail conjoint, orienté vers un seul et même objectif. Faites preuve d’une attitude positive et passionnée, et ne faites jamais une affaire personnelle des opinions librement exprimées dans le cadre du travail.

Gamelearn est le leader mondial dans le développement de jeux vidéo pour la formation en entreprise. Avec plus de 10 ans d'expérience, Gamelearn est devenu la référence du game-based learning, la grande tendance dans le secteur de la formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *