Guide pour utiliser la pensée latérale au sein de votre entreprise

Guide pour utiliser la pensée latérale au sein de votre entreprise

La créativité a toujours été une capacité différentielle nécessaire au développement personnel et commercial des personnes. La base de la pensée latérale consiste à découvrir et à proposer de nouvelles idées, à penser différemment afin d’apporter des solutions aux problèmes.

Les entreprises innovantes qui se distinguent par leur diversité favorisent la pensée latérale, car elle offre d’immenses possibilités et d’importants bénéfices.

Découvrez les étapes à suivre afin d’utiliser la pensée latérale au sein de votre entreprise et d’améliorer ainsi le développement de vos équipes de façon exceptionnelle :

1. Ouvrez votre esprit

Selon Edward de Bono,, psychologue à l’Université d’Oxford, nous devons chercher de nouvelles idées, sortir de notre zone de confort et changer nos perspectives. Cela nous permettra de mettre de côté les stéréotypes des entreprises et les concepts traditionnels appartenant à l’imaginaire collectif dont nous faisons tous partie.

Grâce à ce processus, nous pouvons changer nos perceptions afin de développer de nouvelles idées au sein des entreprises, ce qui n’aurait malheureusement pas été possible avec la pensée verticale ou logique.

L’ouverture d’esprit nous permet donc de multiplier les possibilités et de créer de nouvelles règles qui s’adaptent aux idées développées. Laissez libre cours à votre imagination et demandez à tous les membres de l’entreprise de suivre ce modèle. Ils pourront ainsi comprendre, analyser et accepter les nouvelles limites créatives des employés.

Par exemple, pour être plus ouvert d’esprit, n’hésitez pas à poser la question « pourquoi ? » et proposez des alternatives jusqu’à parvenir à trouver une réponse satisfaisante. En posant cette question, nous nous éloignerons des modèles quotidiens auxquels nous sommes habitués et finirons tous par être plus créatifs.

Si une société se réunit en groupe de façon présentielle tous les mardis matin, se demander « pourquoi ? » pourra l’amener à découvrir des alternatives, par exemple se réunir en ligne et pas forcément le mardi. Accepter les nouvelles possibilités qui se présentent au cours du processus est la première étape à franchir pour laisser libre cours à la créativité.

2. Développez la créativité

Avec des horizons ouverts, il est important de stimuler le développement d’idées créatives. Selon Edward de Bono :

« La créativité et la simplification vont de pair. Il faut désormais agir différemment. »

Cependant, ce n’est pas parce qu’une idée est différente et simple qu’elle sera efficace. Les idées doivent avoir une valeur ajoutée et être spécifiques afin de devenir de bonnes propositions commerciales.

Les ressources visuelles aident à la créativité. Par exemple, une photographie laisse libre cours à nos interprétations créatives. Nous nous basons sur nos modèles de connaissances acquises, nous combinons ces modèles, les appliquons à d’autres contextes et développons même de nouvelles alternatives.

La photographie d’un produit peut nous inspirer plusieurs idées, des plus évidentes aux plus abstraites :

  • Description de la représentation graphique.
  • Explication de ce que nous voyons sur l’image.
  • Projection de l’avenir du produit.
  • Alternatives originales selon l’imagination de l’utilisateur.

3. Anticipez le problème

Les êtres humains sont habitués à réagir à leur environnement, et dans le monde du commerce, les employés attendent qu’un problème se présente pour agir.

En revanche, la pensée latérale recherche la proactivité et mise sur le fait d’apporter des idées sans avoir peur de se tromper. Il est bien vrai que toutes les idées ne seront pas bonnes, mais cela ne devrait pas représenter une barrière à la créativité ni limiter l’anticipation des problèmes potentiels.

Un problème peut être résolu de différentes façons. Dans tous les cas, vous pourrez par exemple :

  1. Surmonter les difficultés.
  2. Planifier ou créer quelque chose de nouveau.
  3. Trouver une solution au point problématique.

Vous pouvez tout d’abord traiter ces trois aspects avant de développer une proposition importante lors d’une campagne commerciale. Vous disposerez ainsi de plusieurs options créatives, et pourrez anticiper les changements potentiels susceptibles de surgir.

Pour certaines propositions, vous devrez définir davantage ces trois aspects, et vous risquez malheureusement de ne pas avoir de réponse à tout. Cependant, ce processus permet de développer l’imagination et d’obtenir un feedback sans avoir à attendre qu’une erreur ne survienne pour agir.

4. Pensez au facteur du hasard

Une fois que nous avons quitté notre zone de confort et que notre créativité nous a apporté de merveilleuses idées pour anticiper les problèmes, il va falloir tenir compte du hasard, c’est-à-dire tout ce que nous ne pouvons pas contrôler, mais qui peut malheureusement nous arriver et nous affecter.

Stimuler la pensée latérale en se souciant des éléments qui ne sont pas directement liés à la situation permet d’évaluer d’autres aspects et de penser à des solutions qui ne nous seraient pas passées par la tête si nous avions pensé différemment de façon plus restreinte.

Une technique efficace consiste à utiliser des mots choisis au hasard sur un contexte ou un sujet spécifique. N’hésitez pas à utiliser un dictionnaire. Vous surmonterez ainsi les limites de la pensée logique grâce à l’incorporation de nouvelles variables dans le modèle. Vous ne serez par conséquent plus influencés par les archétypes et penserez à plusieurs alternatives, même si vous ignorez si les situations en question se présenteront ou pas.

5. Ne suivez plus la logique habituelle

La pensée verticale est totalement opposée à la pensée latérale. La première se base sur ce qui a une cohérence et suit le bon sens et la logique traditionnelle.

La pensée latérale nous permet de penser à des situations que nous n’avions pas évoqué auparavant sous un angle nouveau. Nous pouvons ainsi découvrir des scénarios potentiels qui ne suivent pas l’ordre logique des choses, et identifier de nouvelles solutions et analogies.

Par exemple, une entreprise qui fabrique des portes peut envisager plusieurs investissements :

  • Portes qui ne soient pas rectangulaires.
  • Différents systèmes d’ouverture.
  • Ouverture par reconnaissance faciale.
  • Uniformité complète des designs.

Certaines hypothèses peuvent paraître simples, cependant, cela n’a pas d’importance car il faut laisser libre cours à l’imagination et ne pas se fixer de limites.

Finalement, ce guide est la base pour appliquer la pensée latérale au sein des entreprises et transformer le travail en une expérience plus innovante, participative et consciente.

Afin de survivre à la concurrence et à l’avenir incertain qui nous attend actuellement, les entreprises devront sortir de leur zone de confort et miser sur de nouvelles propositions. N’hésitez pas à appliquer la pensée latérale au sein de votre entreprise. Vous serez agréablement surpris !

Gamelearn est le leader mondial dans le développement de jeux vidéo pour la formation en entreprise. Avec plus de 10 ans d'expérience, Gamelearn est devenu la référence du game-based learning, la grande tendance dans le secteur de la formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *