Accueil Blog Techniques de négociation Comment contrôler vos émotions et réussir une négociation

Comment contrôler vos émotions et réussir une négociation

Comment contrôler vos émotions et réussir une négociation

Pour atteindre un accord satisfaisant pour les deux parties au cours d’une négociation, il est important de savoir contrôler ses émotions. Si vous parvenez à garder le contrôle de vos émotions, il vous sera plus facile de diriger la négociation jusqu’à son objectif.

L’intelligence émotionnelle est également une qualité indispensable au moment de mener une négociation. Quelles sont les compétences requises ?

  • Confiance en soi : connaître nos points forts et nos limites.
  • Équilibre : connaître nos émotions internes, ce qui nous apaise et ce qui nous énerve.
  • Résilience : accepter les circonstances défavorables, savoir garder son calme même sous la pression.
  • Auto-motivation : trouver les stimulations qui nous font donner le meilleur de nous-mêmes.
  • Empathie : être capables de « se mettre à la place des autres ».
  • Capacité d’écoute : savoir ce que pense l’autre partie, comprendre ses intérêts
  • Compétences sociales
  • Compétences de communication
  • Facilités pour travailler en équipe

Il est possible que vous ayez déjà participé à une négociation lors de laquelle le style ou la technique adoptée n’était pas le plus important. Ce qui primait, c’était l’état émotionnel au moment de prendre le commandement. Cependant, comment faire pour contrôler ses émotions ? Est-ce quelque chose qui peut s’apprendre ? La réponse est oui.

Pour aboutir à un accord avec l’autre partie, vous mettez en œuvre du temps et des efforts afin de comprendre les besoins de votre interlocuteur. Vous ne devez jamais perdre de vue vos intérêts, mais il vous faut écouter l’autre partie, afin de bien comprendre ce qu’elle recherche, ce qui vous permettra de contrôler la situation. Veillez à obtenir les informations dont vous avez besoin pour négocier.

D’un autre côté, vous devez analyser comment se comporte votre interlocuteur. Vous met-il la pression ou agit-il de façon détendue ? Votre interlocuteur vous met-il la pression ou agit-il de façon détendue ? Toutes les informations que vous récoltez vous serviront d’indices pour vérifier les positions et intérêts de l’autre partie et mieux réussir à contrôler vos émotions, qui peuvent influer sur le processus.

La nervosité ou l’impatience dont font preuve les autres est un signe important, et cela vous permettra de détecter lorsque votre interlocuteur souhaite que vous avanciez plus vite. Si celui-ci souhaite arriver rapidement à un accord, vous serez dans une position avantageuse pour atteindre un résultat satisfaisant.

Au contraire, si c’est vous qui souhaitez un accord rapide, vous devez apprendre à gérer votre impatience, en évitant par exemple de montrer des signes d’anxiété ou d’irritation. Si vous montrez votre exaspération, vous aurez fait apparaître vos émotions et votre interlocuteur pourra en profiter. Il ne s’agit pas d’être froid ou impassible, mais de gérer la situation en gardant toujours le contrôle sur ses émotions.

Prendre des notes pendant la négociation constitue également une méthode efficace pour garder le contrôle sur les événements, notamment sur vos émotions. Avoir des notes à portée de main et ne pas dépendre exclusivement de votre mémoire, qui bien qu’excellente peut parfois faire défaut, vous permettra de maîtriser votre état psychique, essentiel pour mener une négociation jusqu’à l’objectif recherché.

S’il est important de prendre des notes pendant vos interactions avec les autres, il est tout aussi important de bien organiser ces notes, afin qu’elles soient véritablement efficaces. Dans ces notes, vous pouvez indiquer, en plus, des informations importantes sur le thème abordé (par exemple, des dates, des faits antérieurs, etc.). Pour cela, vous devez vous informer au préalable et toujours garder vos données à portée de main.

Voici un article susceptible de vous intéresser : Comment préparer une négociation en obtenant l’information la plus importante de l’autre partie

Si la négociation est une négociation longue (plusieurs jours ou semaines), il est important de s’arrêter de temps en temps et de récapituler où vous en êtes. Il convient de procéder avec l’autre partie. Pendant ce processus, vous devez également garder le contrôle de vos émotions et vous assurer que les choses avancent au lieu de revenir en arrière et de sans cesse repasser les mêmes sujets. Un résumé écrit, toutes les 3 ou 4 réunions, récapitulant les accords obtenus jusque-là, peut être très utile pour les deux parties.

Si personne ne s’oppose aux conclusions précédentes, la négociation peut aller de l’avant. Si, au contraire, l’une des parties refuse d’accepter un point, ce résumé permet de dénouer les sujets problématiques le plus rapidement possible.

Comment est-ce que tout ceci peut affecter le contrôle de vos émotions ? La clé consiste à maîtriser les négociations grâce à une bonne gestion des informations, qui vous aidera à pouvoir atteindre l’accord recherché. Si vous suivez ces conseils, vous verrez à quel point il est facile de prendre le contrôle.

Et vous, quelles sont vos astuces pour maîtriser vos émotions ?

Gamelearn est le leader mondial dans le développement de jeux vidéo pour la formation en entreprise. Avec plus de 10 ans d'expérience, Gamelearn est devenu la référence du game-based learning, la grande tendance dans le secteur de la formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *