Accueil Blog Ressources Humaines 5 nouvelles tendances en e-training que vous devriez connaître

5 nouvelles tendances en e-training que vous devriez connaître

5 nouvelles tendances en e-training que vous devriez connaître

Le monde de la formation en ligne (en anglais, e-training) évolue constamment. La transformation numérique et les découvertes scientifiques récentes ont donné lieu à une transformation économique et sociale radicale, laquelle touche également le monde de la formation et du développement. De l’utilisation d’appareils mobiles aux jeux vidéo, l’e-training évolue pour s’adapter à la nouvelle donne.

Mais avant tout, qu’est-ce que l’e-training ?

Le terme s’applique à tous les programmes de formation réalisés par des moyens électroniques (généralement à travers Internet). Cela peut inclure des vidéos, des diapositives, des jeux vidéo ou tout autre élément accessible en ligne. Si l’enseignement à travers Internet est devenu populaire sous le terme plus connu d’e-learning, la formation en ligne est appelée e-training.

Les nouvelles tendances en matière d’e-training

Les entreprises et les institutions publiques réalisent d’immenses efforts pour mettre à jour et améliorer leurs programmes d’e-training. Le développement du monde numérique et des fournisseurs spécialisés améliore la qualité des programmes de formation et introduit d’importantes nouveautés dans le monde de l’e-training. Voici les cinq plus importantes :

1. La continuité

Auparavant, de nombreuses entreprises réalisaient uniquement leurs programmes de formation lors de l’arrivée de nouveaux employés. Dans d’autres cas, l’e-training était effectuée sur une période brève et intense. Actuellement, les meilleurs programmes de formation misent sur l’enseignement continu et répétitif, en recourant à différents formats pour renforcer les mêmes contenus. Les études scientifiques démontrent que l’une des meilleures recettes pour le succès d’un programme d’e-training consiste à en faire un programme de formation continue et ininterrompue, et non un moment ponctuel.

2. La mobilité

L’omniprésence des smartphones dans nos vies déplace de plus en plus l’e-training vers les écrans de nos appareils mobiles. La possibilité, pour les apprenants, de réaliser la formation où et quand ils le souhaitent permet d’améliorer l’efficacité, les ratios d’achèvement et l’engagement des employés.

3. L’orientation vers l’apprenant

Pendant des années, l’e-training a été imposé du haut vers le bas, en fonction des besoins identifiés par les responsables de chaque département et les experts en formation et développement. Actuellement, l’e-training tend vers la personnalisation : rechercher les contenus qui sont réellement intéressants pour chaque employé et qui peuvent l’aider à évoluer d’un point de vue professionnel. Le terme anglais est user centric (orienté vers l’utilisateur).

4. Le Big Data

Bien qu’il s’agisse d’un phénomène émergent et que toutes les entreprises ne l’aient pas encore adopté, la gigantesque source d’informations qu’offre le big data servira à structurer, suivre et personnaliser tous les programmes d’e-training. Les responsables des ressources humaines obtiendront des informations en temps réel sur les contenus qui s’avèrent les plus complexes pour leurs apprenants, la durée idéale des cours et leur niveau d’interaction avec les cours. La tendance est à utiliser de plus en plus le Learning Management System (LMS) comme un gestionnaire des relations avec les clients (CRM, selon ses initiales en anglais).

5. La gamification et le game-based learning

La dernière grande tendance de l’e-training concerne le jeu. Des études scientifiques démontrent que les techniques de gamification (systèmes de points, compétition, niveaux, badges) améliorent la motivation et l’engagement des employés, et donc l’efficacité de la formation. Par ailleurs, l’apprentissage à travers les jeux vidéo (game-based learning), basé sur la mise en pratique de nouvelles compétences à l’aide de simulateurs, s’est imposé comme un outil amusant et efficace pour stimuler l’activité du cerveau, améliorer l’assimilation des connaissances et motiver les apprenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kaouel Meguenni dit :

Très intéressant